Quelques mots sur Jacques Bertand

Comme tout le monde, j'ai appris hier la mort soudaine de Jacques Bertand. J'avais appris par les branches qu'il était malade, mais jamais n'aurais cru qu'il nous quitte si rapidement. Un virus. Lorsqu'il a pris sa retraite au printemps, j'ai comme tout le monde versé une larme à l'idée de ne plus l'entendre sur les ondes. Mon animateur préféré depuis toujours, j'ai eu le bonheur de travaillé avec lui pendant la dernière saison de Macadam Tribus. Je faisais une chronique "culture pop". À l'avant dernière émission, le 19 juin 2006, j'ai fais une courte histoire du prénom Jacques en son honneur. L'idée fut reprise par un autre chroniqueur de l'émission La Tête ailleurs.

Détrompez-vous, je ne connaissais pas Jacques Bertrand hors des ondes, mais il m'avait si chaleureusement accueilli dans l'équipe, et si généreusement toléré ma très grande inexpérience. Il démontré quel grand homme il était. Sa voix me manquait, il me manquera. Savoir que je ne le reverrai jamais m'attriste au plus haut point.

Ha'amma, Jacques.



Un mois de silence. Mes excuses

La première grande crise d'adoption de mon garçon.

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.