Dernier vendredi de "vacances"

Vous qui lisez ce blogue plus régulièrement savent que je n'ai pas vraiment eu de vacances, mais au moins je n'avais pas à me présenter à l'université de manière hebdomadaire. Me voici, en écrivant ces lignes, à la gare en attendant mon train pour la maison. 

Je suis à la gare beaucoup plus tôt que prévu parce que j'eu beaucoup moins de choses è faires au bureau que prévu. En effet, la grosse maudite boîte de livres que l'Institut d'Histoire de l'Amérique française devait m'avoir envoyée n'y était pas. En mai dernier, le président du comité des prix de l'Institut m'a posté une grosse boîte. Comme je ne l'ai jamais reçue de la maison, nous avons conclu qu'il devait par erreur l'avoir postée au bureau. Sauf qu'elle ne s'y trouve pas. J'avais bel et bien deux tonnes de courrier, dont des livres et des revues savantes, mais pas de grosse boîte venant de l'IHAF.

Je prévoyais passer une bonne partie de la journée dans mon bureau à faire un tri préliminaire et lire un ou même deux livres, en préparation de la réunion téléphonique du comité des prix. Comme je n'ai pas de livre, pas de lecture. Me voici donc à la gare avec quelques livres, mon ordinateur et un étudiant (je présume) qui a mangé une gigantesque poutine à 15h20.

J'approche la session d'automne avec moins de trépidation et de résistance que par les années passées. Je détecte deux raisons à ce fait. D'abord, je n'ai pas vraiment arrêté de travailler cet été. Je suis épuisée et je veux dormir tout le temps, mais je n'ai pas l'impression d'avoir à me "crinquer" pour reprendre la routine. Néanmoins, je pense que la raison principale est que pour la première fois en 12 ans à mon université, j'enseignerai des cours qui sont entièrement dans mon domaine. Pile dedans. À l'automne, j'enseigne un cours théorique d'ethno-histoire occidentale et à l'hiver, j'enseigne un cours d'histoire matérielle canadienne. Le second cours, vous le savez, est un cours organisé sur le principe de la classe inversée. J'ai très hâte de l'enseigner.

1481457389_86532082cb_b.jpg

La session d'automne commence officiellement mardi prochain et les cours commence le lundi suivant. Mon premier cours est le 11 septembre.  Dans la semaine et demi à venir, je pense bien pouvoir terminer les deux courtes critiques et commencer la biographie de 1000 mots qui me reste à faire. On verra ce qui se passera avec les livres pour l'IHAF. 


Live action Cat Women, in order

Reprise du vieux blogue: Le Petit chien de laine avec une queue de coton

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.