Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi mes étudiants sont si stupides?

Ou peut-être pourquoi tout le monde pense que l'histoire est ouverte à tous et que les cours d'histoire sont des notes faciles?

IMG293.jpg.scaled500 - Version 2.jpg

D'abord, je dois me répéter. Le cours en ligne que je donne cet été est franchement poche. Il n'y a rien de plus ennuyant que d'enseigner une introduction de l'histoire du Canada. Pourtant, ce n'est pas comme mes étudiants peuvent ressentir que je ne suis pas motivée: ils ne me voient jamais, je ne donne pas de cours magistraux, et je suis une bonne actrice dans les quelques vidéos que j'ai mises en lignes. Alors pourquoi sont-ils si démotivés et si stupides?  Ou plutôt, sachant que cela sera poche, pourquoi bonyenne prennent-ils ce cours?

Le premier mini-travail (6 pages) était une analyse de poème. J'en ai déjà parlé ici: oui, j'ai mal jugé les capacités des étudiants et aurais du choisir quelque chose de plus littéral. Ce qui n'empêche pas qu'une majorité des travaux étaient franchement adolescents. M'enfin. La moyenne est B pour celui-ci, parce que nous (mes assistantes et moi) avons été très généreuses dans la correction. Le prochain exercice est une analyse d'une caricature politique datant de la Confédération. J'ai amélioré les instructions mises à leur disposition. Je m'attends à mieux de leur part. 

Ce qui me désespère un peu, c'est plutôt leurs réponses aux questions hebdomadaires. Ce sont des réactions à froid. Je ne m'attends pas à des textes bien écrits, ni d'une grande profondeur, ni même à des réponses cohérentes. Je ne m'attendais pas, cependant, à des réponses racistes et sexistes, des erreurs de faits (même quand les lectures sur lesquelles les questions sont posées les contredisent directement)  et des élucubrations sur la vie quotidienne actuelle en comparaison à une réalité imaginaire du passé.

J'ai mis certains des pires exemples sur mon fil twitter, mais ce n'est que la pointe de l'iceberg. Je vous jure que j'ai un bleu sur le front à force de frapper mon clavier. 

Je vois bien qu'il y a deux/trois problèmes ici. 1) Il y a les étudiants qui prennent le cours pour terminer leur diplôme et ont encore moins envie que moi de faire ce cours cet été. 2) Il y a des étudiants qui ont pris ce cours parce qu'ils l'ont cru simpliste et facile. Il y a aussi l'intersection de ces deux problèmes. Mais les étudiants qui m'écrivent des fleuves de supliques affirmant leur motivation dans le cours sont ceux qui produisent les pires travaux! Je vous jure que j'ai un bleu entre les deux yeux!

Le tout me démotive encore plus. Je frissonne de peur à chaque fois qu'un courriel entre dans ma boîte.

Je ferai un florilège des pires citations si vous m'en faites la demande. 


Apparemment, ranimer un cadavre est un jeu d’enfant.

"J'ai plus aimé les pinvouins"

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.