Quelques ressources sur les jeux de table et de société, en français et en anglais

État de la "gameuse", première partie

Depuis un an, je me suis re-immergée dans le monde des jeux de table, lentement mais sûrement, en achetant des jeux qui m'attirent, en finançant des projets de jeux sur Kickstarter et tout et tout. 

Un autre aspect de ma renaissance de gameuse, je me suis mise à la recherche de ressources sur les jeux, magasins, personnes, sites internet et bases de données. Les deux derniers ont été plus difficiles à trouver que je ne l'avais imaginé.

Comme je suis francophone d'Amérique du Nord, c'est vers le Québec que je me suis d'abord tournée. Je fus déçue. Il y avait un nombre respectable de blogues de jeux provenant du Qébec. Je cherchais des sites ou des blogues qui donnaient des nouvelles du domaine et des critiques de jeux. J'ai trouvé un nombre impressionnant de blogue de boutiques (dont L'imaginaire et Carta Magica, par exemple), mais je ne m'attends pas à trouver des critiques sur le site d'un magasin qui tente de vendre des jeux. D'après ce que je peux voir, ceux qui m'auraient intéressée sont inactifs. Celui qui m'aurait attiré le plus Ludicité est officiellement fermé depuis mars dernier.

morguefiles_com_pindiyath100_149489898.jpg

Il me fallait donc me tourner vers la France. Il y en a plusieurs, la plupart sans intérêt pour moi ou inactifs. Il y a une bonne base de données, plutôt complète à www.jedisjeux.net. J'apprécie beaucoup les liens vers les règles en français imprimables pour une foule de jeux. Leurs tests de jeux me semblent honnêtes. Ceci dit, le site le plus intéressant à mes yeux est trictrac.net et leur pendant vidéo trictrac.tv. C'est un site très actif, avec une foule de critiques et d'information sur le domaines et des vidéos de démonstration et d'explication. L'animateur principal est un grand très poilu barbu nommé Monsieur Phal qui est bien sympathique et engageant*. J'apprends bien les jeux en les voyant joués, d'autant plus si j'ai lu les règles auparavant, alors leurs "expliparties" sont attirantes pour moi. Ces démonstrations sont souvent faites avec des prototypes, ou des boîtes nouvellement sorties des presses, apportés par des représentants des compagnies de jeux et après quelques présentations des règles de bases et des composantes, vlan! on se tape une petite partie d'une demi-heure. J'aime beaucoup. Jedisjeux.net et trictrac.net ne font pas que dans les jeux profonds et n'ont pas peur des jeux plus légers, pour enfants ou des jeux "de party". Si je me fous des derniers, je suis attirée par les premiers, ce qui est un autre plus. Un désavantage du site, à mes yeux du moins, est l'impossibilité de s'abonner aux nouveautés; il n'y a pas de flux RSS sur trictrac.tv. Trictrac offre néanmoins la possibilité d'inscrire sa ludothèque et de lier sa collection à leur base de données. Cette dernière est intéressante, mais moins complète que d'autres plus connues en ligne.

La plus connue de toute est américaine et c'est l'énorme base de données expansive de boardgamegeek.com. C'est de loin la source principale pour les jeux de table, de plateau, de cartes et de miniatures sur la planète depuis 2000. L'écrasante majorité des jeux sont accompagnés de nombreuses photos (plus de 1 750 000 photos en tout sur le site) et de descriptions exhaustives. J'y ai inscrit ma ludothèque. Il y a des forums, des listes de souhaits, un bazar et j'en passe. Le design du site est horrible et laid, en plus d'être très difficile à naviguer. Les organisateurs du site avaient annoncé une refonte il y a quelques années, mais de toute évidence, elle a été remise aux calandres grecques. Il y a aussi dans les forums une atmosphère un tantinet snobinarde envers les femmes et les personnes qui ne préfèrent pas les jeux de guerre ou de miniatures. Malheureusement, sans surprise.

Pour les baladodiffusions, je n'en ai pas trouvé au Québec. Denis Talbot est merveilleux pour les jeux vidéo, mais pour les jeux de société, je dois me tourner vers les États-Unis encore. Pour une foule de raisons, en premier la variété, je me suis arrêtée au Dice Tower Network, un réseau d'une dizaine de balados audio et video, allant des nouvelles, aux critiques de jeux profonds, aux critiques de vieux jeux poches des années 1980 et 1990. Sous la direction de Tom Vasel, ce dernier et une foule de contributeurs [dont ses six (!) filles] décortiquent hebdomadairement les nouveaux jeux sortis aux États-Unis. Ils n'ont pas peur d'occire les mauvais jeux. J'apprécie beaucoup.

Comme j'ai beaucoup de retard dans le domaine des jeux de tables, avec toutes ces ressources, j'apprends beaucoup tous les jours. Et je me retiens beaucoup pour ne pas acheter un nombre éhonté de jeux sans place où les ranger. Mais au moins, je sais quels jeux m'attirent plus que d'autres.

 

 

 

* Ceci dit, il est aussi un peu énervant après un temps. Après dix fois, ces "internautateurs et internautatrices" et ces "comment vas-tu bien?", on en a eu un peu trop. Mamou dirait tout simplement que Monsieur Phal est "français". 


État de la "gameuse", deuxième partie

Réflexions sur la session qui se termine

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.